• Economie

    La quotidienne de l'economie

    Retrouvez toutes les semaines l'émission radio en direct pour ne rien manquer de l'actualité économique de notre territoire. Le rendez-vous hebdomadaire à ne pas louper ! en savoir +

    Les acteurs publics

    • La CCI
    • La Chambre de Métiers
    • La Chambre d'Agriculture
    • Le Conseil général
    • Le Conseil régional

  • Emploi et Fomation

    Prochainement, ouverture de la rubrique

  • Politique

    Prochainement, ouverture de la rubrique

Info : le site étant actuellement en construction, nous nous excusons des gênes occasionnées.

Un Nid Perché, l’entreprise a pris son envol

 

Rémi Becherel, précurseur de la conception et de la construction de cabanes dans les arbres, est devenu en l’espace de  cinq ans, avec sa société Un Nid Perché, La référence de ce marché très en vogue. Ses constructions écologiques haut perchées fleurissent un peu partout en France et même à l’étranger. Ce chef d’entreprise a su faire d’un jeu d’enfant une PME de 25 salariés qui ne cesse de se développer. Une belle aventure.


Cabanes d’exception.
A travers plus de 150 photographies et de nombreuses aquarelles, cet ouvrage explique et fait partager la passion d’une poignée d’hommes qui on fait de leur rêve une réalité. Alain Laurens, éd. de la Martinière.

La cabane dans les arbres a détrôné la cabane au Canada. En quelques années ce mode d’habitat  est devenu très tendance, car synonyme de vacances originales et insolites, en symbiose avec la nature, l’observation de la faune et de la flore. Un phénomène très en vogue, qui permet de jouer les Tarzans ou Robinson Crusoé et de réveiller l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Rémi Becherel est parti à l’âge de 15 ans, sur les routes de France et en Hongrie, pour faire son apprentissage comme Compagnon du devoir pendant six ans, se formant au métier de charpentier, « Un moyen d’acquérir une formation, une expérience et de faire des rencontres très enrichissantes » rappelle-t-il. De retour en Dordogne, à Sainte Sabine, son village natal, il s’installe comme charpentier, enchaînant les petits chantiers pour des particuliers en symbiose avec la nature.

Une rencontre avec un professionnel de l’hébergement qui avait l’idée de construire une cabane pour en faire une chambre d’hôte, mais ne trouvait pas de professionnel capable de se lancer dans cette expérience novatrice, va bouleverser le cours de sa vie professionnelle. « J’ai d’abord relevé ce défi, tout seul pendant deux mois, puis je me suis pris au jeu et spécialisé dans la conception et la réalisation de cabanes, sur les arbres et sur pilotis. » Fort de cette première expérience réussie, le bouche à oreille fonctionne à  merveille, il est sollicité pour des chantiers un peu partout en France.  Il brevète aussi un collier de bridage, servant à accrocher la cabane et qui se desserre pour permettre à l’arbre de poursuivre sa croissance.

Il lance un site Internet. La deuxième année de création de son activité,  il réalise 4 cabanes, puis les commandes arrivent de toute part.  Aujourd’hui Rémi Becherel emploie dans sa société Un Nid Perché 25 personnes, issues de différents corps de métier. « Je propose un produit clef en main, conçu et fabriqué de A à Z, dans le respect du développement durable, toutes les cabanes sont des modèles uniques », explique-t-il. Il a monté une scierie où sont débitées les grumes qui proviennent de Dordogne ou de Corrèze. Pas de bois exotiques, ici n’ont droit de cité que les Mélèzes, Douglas, ou le Châtaignier pour les balustrades. Atelier de fabrication, atelier de menuiserie pour l’aménagement intérieur, bureau d’études, architecte dessinateur, chef de chantier, plombier et électricien… sont installés au sein de la société à Sabine. Ce n’est pas sans nostalgie que Rémi Becherel a rangé ses outils de menuisier pour ne  plus  se consacrer qu’à la gestion et au développement de son entreprise. Il a des projets en Belgique, Italie et Guadeloupe.  Il vient aussi de créer un concept de cabanes flottantes, dont la première a été livrée au Moulin de la Jarousse. Sa clientèle est constituée à 80 % de professionnels de la location (hôtels, gites, hôtellerie de plein) et à 20 % de particuliers. Il a par exemple réalisé pour Yves Rocher en Bretagne son centre de beauté. Le prix d’une cabane se situe entre 1500 à 2500 euros HT le m2, selon la surface (cela peut varier de 15 à 80 m2), l’accès au chantier, la hauteur, l’accès à la cabane…
L’entreprise Un Nid Perché a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires d’un million d’euros, une progression constante puisque en 2011 il devrait atteindre 1,5 millions d’euros. « Je n’avais pas prévu cela » assure ce chef d’entreprise dynamique qui côtoie les nuages, mais a bien la tête sur les épaules.

UN NID PERCHE -  « Le Role » 24440 Sainte Sabine
Tél./Fax : 05 53 22 73 52
remibecherel@wanadoo.fr www.nidperche.com

 

Un engouement
Sur une propriété de 15 hectares, en pleine nature, le Moulin de la Jarousse accueille les familles et les couples pour un séjour d’une ou plusieurs nuits dans des gites traditionnels, des yourtes et des cabanes dans les arbres avec accès par pont de singe. Rémi Becherel travaille depuis 4 ans avec le propriétaire de ce village de gites et l’aventure n’est pas prête d’être terminée. Dernière construction en date la cabane flottante, ne fait que des émules, et une cabane zen devrait voir le jour la saison prochaine. « Je cherchais pour la réalisation de ces cabanes un artisan habitant le département, j’ai rencontré Remi Becherel et j’ai tout de suite été séduit C’est quelqu’un de passionné, ouvert à toutes les idées, du moment qu’elles soient réalisables sur le plan technique, et surtout il tient les délais et ces prestations sont de qualité. » témoigne M. Loux qui parle aussi du succès pour ce type d’hébergement. En effet son complexe affiche complet pour la saison touristique.Moulin de la Jarousse – 24270 Angoisse – wwwcabanes-en-perigord.com .


Article réalisé par
Valérie Desfrançois

Ajouter un commentaire